Freins restrictifs buccaux et Dme

Freins restrictifs buccaux et Dme

Freins restrictifs et diversification alimentaire façon DME : est-ce compatible ?⁣

C’est une question que certains parents se posent, d’autant plus en ce moment car le sujet des freins restrictifs buccaux commence à circuler (et c’est une bonne chose…!).⁣

Rappelons que la problématique des freins restrictifs a principalement un impact sur la mobilité linguale ; cette problématique peut être repérée à la naissance ou dans les premières semaines de vie lorsque la conduite de l’allaitement et la succion sont perturbées. ⁣

Parfois une frénectomie sera proposée si vraiment l’entrave est majeure ; parfois, la seule pratique de l’activité de succion, plusieurs fois par jour permettra d’améliorer la situation. ⁣

Dans la majorité des cas, lorsque le bébé atteindra l’âge et les pré-requis pour la diversification alimentaire, la mobilité linguale aura progressé suffisamment pour envisager l’alimentation autonome ou une alimentation mixte (purées + finger food). ⁣

En proposant des textures en morceaux fondants à votre bébé, vous lui offrez la possibilité d’accroître sa mobilité linguale et d’expérimenter l’apprivoisement de son gag reflex/réflexe nauséeux, ce dont il a précisément besoin compte tenu de la présence des freins restrictifs.⁣

Certains bébés avec des freins restrictifs auront besoin d’expérimenter les textures fondantes que d’autres sans que cela ne soit systématique. ⁣

Si vous avez le sentiment que les mouvements de langue de votre bébé sont vraiment entravés, qu’il n’explore aucun objet avec sa bouche : consultez un orthophoniste ou un ergothérapeute formé en alimentation.⁣

Je suis preneuse de témoignages à ce sujet, si vous souhaitez laisser un petit commentaire :)⁣

#alimentationautonome #freinsrestrictifsbuccaux #orthophonie #ergotherapie #thérapiemyofonctionnelle #parentalité #diversificationalimentaire #diversificationmenéeparlenfant

Retrouvez tous les articles sur la Dme

Laisser un commentaire